La Belgique et la France veulent renforcer ensemble la fonction publique

Deux personnes se serrent la main
Le 29 mars, Petra De Sutter, ministre de la Fonction publique, a conclu un "Memorandum of Understanding" (MOU) avec sa collègue française. Par cette déclaration d'intention, la Belgique et la France montrent leur volonté de travailler ensemble à une fonction publique plus forte, avec une attention particulière pour les fonctionnaires qui en font partie. Le SPF BOSA contribuera à sa mise en œuvre.

Le MOU qui a été conclu est le premier pas vers une collaboration. Le thème central est l'ambition de moderniser la fonction publique, tant en Belgique qu'en France. Afin d'atteindre cet objectif, les deux pays échangeront leurs meilleures pratiques. Il est déjà clair que la numérisation sera un principe directeur important dans ce processus. Dans son rôle de soutien politique, le SPF BOSA apportera sa pleine coopération à la poursuite de cette réalisation.

De nombreuses possibilités
Bien qu'à l'heure actuelle, seule une déclaration d'intention ait été conclue, et que la mise en œuvre concrète ne viendra que plus tard, un certain nombre de propositions spécifiques circulent déjà. Par exemple, l'échange de fonctionnaires est l'une des possibilités, une occasion unique de voir de près comment l'autre fait et d'en tirer des enseignements.

En ce qui concerne le télétravail et son impact sur les fonctionnaires, la coopération à venir semble également offrir des opportunités, les deux pays pouvant s'inspirer l'un de l'autre pour parvenir ensemble à une vision étayée. Enfin, les deux ministres reconnaissent que la fonction publique doit être le reflet de la société, et veulent donc prendre des mesures ensemble dans ce domaine également.