Les start-ups montrent la voie de l'innovation au sein de l’administration fédérale

Geel propje papier omgeven door tekening van gloeilamp en in boog daarrond andere, witte propjes papier
L’administration fédérale essaie d’innover constamment. Pour accélérer ce processus, les start-ups peuvent être des partenaires intéressants. Lors de la dernière session d'inspiration de Nido, le laboratoire d'innovation du SPF BOSA, il était d’ailleurs question de l'importance d’une plus grande coopération entre les administrations fédérales et les jeunes entreprises.

L'administration fédérale coopère souvent avec toutes sortes d'entreprises pour des missions très différentes. Dans de nombreux cas, les organisations se retrouvent ensuite avec des entreprises établies, en partie parce que les marchés publics l'encouragent. Pourtant, l'administration, si elle veut innover, a tout intérêt à travailler davantage avec les start-ups.  

Pour Nido, le laboratoire d'innovation du SPF BOSA, c'était une raison suffisante pour organiser une session axée sur ce que les start-ups peuvent signifier en termes d'innovation au sein de l'administration. La session était organisée dans le cadre du "Network Innovation", le réseau qui rassemble les fonctionnaires qui veulent innover dans leur organisation. Vous n'avez pas pu y assister ? Ne vous inquiétez pas, nous vous résumons l'essentiel. 

1) Pourquoi est-ce si important pour les administrations de travailler avec des start-ups ? 

Pour véritablement innover, il est important de partir d'un problème concret qui nécessite une nouvelle solution. Les start-ups peuvent être d'une grande aide pour trouver cette solution, car ces entreprises majoritairement jeunes exploitent des idées, des technologies, des processus ou des modèles commerciaux innovants. En outre, elles ont de solides compétences en matière de résolution de problèmes : l'analyser et expérimenter font partie de leur ADN. Cela leur permet de produire rapidement des résultats qui indiquent si elles se dirigent dans la bonne direction. Elles travaillent aussi avec des cycles de retour d'information courts et mettent l'accent sur l'utilisateur final. L'innovation exige du courage et la prise de risques. Les grandes entreprises ont principalement des solutions connues qu'elles veulent vendre aux administrations comme une solution totale. Elles sont moins agiles et n'adaptent pas facilement leurs produits et services. Ce n'est généralement pas le cas pour les start-ups. Elles fonctionnent avec une petite structure simple et sont donc très flexibles. Dans de nombreux cas elles peuvent aussi compter sur un vaste réseau. 

Les fonctionnaires sont confrontés à des challenges concrets dans leurs administrations. Les partenaires connus apportent souvent des solutions connues qui ne donnent pas toujours les résultats escomptés et qui, de surcroît, s'avèrent coûteuses. En collaborant avec des start-ups, vous choisissez de faire les choses différemment et d'expérimenter avec des solutions innovantes. Un conseil en or : l'expérimentation se réalise avec un budget limité et de manière sûre et calculée. Explorez, osez échouer et apprenez. 

2) Comment se fait-il que les start-ups soient trop souvent absentes des marchés publics ?  

En général, une start-up est constituée d'une petite équipe de personnes, qui ont pour la plupart une formation technique. Ces personnes ont rarement une expérience des marchés publics. Le peu de temps et de ressources dont elles disposent, ainsi que la complexité administrative et la taille des marchés publics, font en sorte qu'il leur est souvent impossible de concourir. Mais avec l'attention nécessaire du pouvoir adjudicateur, de nombreux obstacles peuvent être levés pour les start-ups.   

L'organisation d'entrepreneurs Unizo explique dans la vidéo ci-dessous comment s'y prendre au mieux. 

Les fonctionnaires eux aussi boudent souvent les marchés publics et les considèrent même comme un obstacle à l'innovation. C'est pourquoi Nido a mis au point une procédure de passation de marchés à bas seuil qui favorise les expériences innovantes.   

Dans la vidéo ci-dessous, le professeur Steven Van Garsse donne quelques conseils pour parvenir à l’innovation plus facilement grâce aux marchés publics. 

3) En tant que fonctionnaire, où pouvez-vous chercher des solutions innovantes de start-ups et de scale-ups ? 

Gov Buys Innovation (GBI), une initiative de Nido, est le marché virtuel où les fonctionnaires et les entreprises innovantes peuvent se rencontrer. La plateforme a été lancée en 2019 et depuis, plusieurs challenges ont été publiés par les services publics. Ces challenges décrivent des problèmes très concrets d'organisations et appellent les entreprises innovantes à réfléchir et à proposer une solution. 

Nido aide les organisations publiques à lancer un bon challenge, facilite le processus d'acquisition d'une expérience et fournit un accompagnement pour la mise en œuvre.   

Vous souhaitez en savoir plus sur Gov Buys Innovation ? Regardez dans la vidéo ci-dessous comment la centrale d'appels d'urgence 112 a relevé un challenge et a ensuite mis en place une expérience d'innovation en coopération avec la scale-up ML2Grow. 

Cela vous inspire-t-il pour relever un challenge concret ? Contactez Nido via nido@bosa.fgov.be

Participez à la prochaine session d’inspiration 

La prochaine session d’inspiration de Nido aura lieu le 16 novembre. Une fois de plus, la session promet d'être très intéressante, avec cette fois comme thème central "Innover en entreprenant". 
 
Consultez le programme complet et inscrivez-vous ! 

Vous souhaitez être tenu·e au courant de tout ce qui concerne l'innovation au sein de l'administration fédérale ? Joignez-vous groupe fermé du Network Innovation sur LinkedIn, où des fonctionnaires innovants s'inspirent mutuellement. 

Vous trouverez de plus amples informations sur Nido sur www.nidolab.be