Autres informations et services officiels : www.belgium.be
Utilisable pour
  • Entreprises
  • Adjudicateurs

Table des matières

  • Une facture est une pièce comptable, qui nécessite de nombreuses étapes avant de pouvoir être archivée : création de la facture, impression, transmission, envoi, réception, tri, encodage, vérification et approbation, paiement et enfin archivage.

    Une facture électronique est une facture qui a été soumise, transmise et reçue sous une forme électronique structurée qui permet son traitement automatique et électronique. La facture électronique permet de supprimer ou automatiser certaines de ces étapes tant chez le fournisseur que chez les clients

    Une facture envoyée par e-mail sous d’autres formats (pdf, xls, xml,…) n’est donc pas considérée comme une facture électronique.. En effet, ce format non structuré ne peut être traité automatiquement par le client.

    Le traitement automatisé des factures implique que les systèmes informatiques, côté entreprise comme côté client, parlent le même langage. L’Europe a ainsi établit un cadre, appelé PEPPOL, qui facilite la circulation des factures dans l’Union Européenne. Elle a également défini un format standard pour les factures structurées, la Norme européenne pour la facturation électronique. Ces deux éléments combinés rendent possible l’utilisation de la facturation électronique à large échelle.

    Quels sont les avantages?

    La facturation électronique s’inscrit dans un contexte de dématérialisation du processus d’achat. Elle représente un outil de simplification administrative tant pour les fournisseurs que pour les administrations.

    Outre les économies qu’elle permet de réaliser (réduction des impressions, des envois, du délai de paiement), la facturation électronique assure également un gain en efficacité (suppression des éventuelles erreurs d’encodage, assurance que la facture arrive au bon département) et en transparence (suivi du statut de la facture possible par le fournisseur).

    À ces avantages s’ajoute la réduction de l’impact sur l’environnement, qui renforce l’importance que le service public se doit d’accorder à cet outil.