Autres informations et services officiels : www.belgium.be
  • Début 2019, Romana Carta a suivi un stage au service linguistique de l'ONEM.

    Étant étudiante en traduction, j’ai effectué mon stage de deuxième master au service linguistique de l’ONEM. Il s’agit en fait du service de traduction, ce qui correspond parfaitement à mes études. J’ai donc pu faire l’expérience du vrai métier d’un traducteur et de son quotidien.

    Chacune de mes traductions a été révisée par un traducteur de l’équipe. Cela permet non seulement d’avoir un retour sur son travail, mais également de voir ses erreurs et de progresser. De plus, l’équipe est très chaleureuse et bienveillante : jamais les corrections apportées n’ont été méchantes, au contraire ! J’ai été encouragée tout au long de mon stage, ce qui me poussait à m’améliorer pour produire du bon travail.

    L’équipe est un facteur important pour le stage. On se sent bien au service linguistique de l’ONEM. Je me suis toujours sentie intégrée, et l’on me traitait comme une égale. L’équipe est également à l’écoute et toujours disponible si l’on a des questions ou des difficultés.

    Néanmoins, ce stage ne s’arrête pas à la traduction : j’ai eu par exemple l’occasion de rédiger des conseils linguistiques, l’un des projets du service, et de contribuer à l’élaboration d’un manuel pour les futurs stagiaires. Il s’agit donc d’un stage enrichissant qui propose des tâches diverses. Je le recommanderais sans hésiter !

    Name
    Romana Carta (2019)
    Function
    Ecole d’interprètes internationaux
  • Début 2019, Alicia Hammoum a effectué un stage au sein du service linguistique de l'ONEM.

    Je m’appelle Alicia et je suis étudiante à l’EII FTI, à Mons.

    J’ai effectué un stage de près de deux mois à l’ONEM et j’en suis ravie !

    D’anciens étudiants m’avaient parlé de l’ONEM mais j’étais sceptique car plusieurs lieux de stage m’intéressaient et je ne voulais pas faire comme les autres. J’ai finalement choisi l’ONEM. Pourquoi ? Non pas par facilité. C’est l’entretien avec Lionel qui a bel et bien été décisif ! J’ai beaucoup apprécié son accueil et son implication dans la traduction en général.

    Le service linguistique de l’ONEM, comme son nom l’indique, ne fait pas uniquement de la traduction. En effet, il publie des conseils linguistiques et en tant que stagiaire, on peut même apporter sa contribution. Ces conseils sont rassemblés dans une brochure destinée au personnel de l’ONEM. Cette démarche permet à tout un chacun de perfectionner son niveau en français et comme on le sait, rien n’est jamais acquis dans la vie. Par exemple, j’ignorais totalement qu’une loi ne stipule pas mais dispose !

    Outre les conseils linguistiques et la traduction, le personnel de l’ONEM donne des conseils terminologiques. C’est pour ces différentes raisons que j’ai choisi l’ONEM : le service est très ouvert et ne se cantonne pas à la traduction. Même les textes sont diversifiés : un jour, on traduit un e-mail et le lendemain, on se retrouve à traduire des questions d’un examen ou un PowerPoint sur les chatbots ! Certes, on retrouve des textes administratifs, mais l’expérience est enrichissante et l’équipe est jeune et dynamique !

    Un autre point positif comme je l’ai dit plus tôt, c’est l’implication de Lionel dans le domaine de la traduction. Quand je suis arrivée dans le secteur public, je ne m’attendais pas à tomber dans un monde aussi compartimenté où il n’y a aucune communication entre les différents services de traduction du secteur public ! Cela m’a déçue mais j’ai découvert que Lionel prenait des initiatives pour changer la situation. J’ai donc voulu en savoir davantage et lui apporter mon aide avec mes propres moyens. La création d’une communauté de traducteurs dans le secteur public est une excellente initiative qui permet aux traducteurs de notamment s’informer sur les avancées technologiques dans la traduction, d’échanger des idées et de s’entraider. On a cette image du traducteur barbant qui reste dans son coin mais avec l’ONEM et cette communauté, on passe du traducteur soliTaire au traducteur soliDaire et je ne peux qu’approuver.

    Merci à toute l’équipe !

    L’ONEM, on aime ! 

    Name
    Alicia Hammoum (2019)
    Function
    Ecole d'Interprètes internationaux
  • Début 2020, Bruno Francolini a effectué un stage au sein du service linguistique de l'ONEM.

    Je suis étudiant en 2ème master à la Faculté de Traduction et d’Interprétation (FTI-EII) de Mons. J’ai eu l’occasion d’effectuer un stage de 240 heures au sein du service linguistique de l’ONEM. J’ai intégré une équipe jeune, dynamique et bienveillante. Ce stage fut véritablement une expérience enrichissante tant au niveau professionnel qu’au niveau humain.

    En effet, dès le premier entretien avec Lionel Stassar, on sent une réelle bienveillance. Il a été clair et concis sur ce qu’il attendait de ses stagiaires, sur la méthode de travail de son service, sur les outils et logiciels utilisés, etc.. Pour chaque traduction réalisée, j’ai reçu, en guise de feedack, un tableau Excel avec toutes les modifications apportées par le réviseur afin de pouvoir voir les erreurs et progresser. Ce système est particulièrement important pour un traducteur inexpérimenté. J’étais autonome dans mon travail mais je pouvais faire appel à un membre de l’équipe à tout moment lorsque je rencontrais une difficulté quelconque.

    L’humain occupe une place importante au sein du service linguistique. Lionel considère ses stagiaires comme des membres à part entière de son équipe, ce qui est loin d’être le cas sur tous les lieux de stage. L’équipe est fantastique et très à l’écoute des stagiaires, le tout dans une chouette ambiance de travail. Le service linguistique de l’ONEM est un formidable lieu de stage pour les étudiants souhaitant aiguiser leur sens de la traduction et améliorer leur connaissance du néerlandais. Cette première expérience professionnelle fut assurément une franche réussite.

    Name
    Bruno Francolini (2020)
    Function
    Ecole d’Interprètes internationaux